mercredi 15 octobre 2014

D'or et Lit




D’or et Lit

D’un vent pétillant
Que tu abrites déjà,
Tu demandes au temps
De ranimer ta foi.

Tu voudrais que tous s’accordent
A tes futurs émois ;
Volonté qui borde
La rive où tu n’es pas.

Et si tu souhaitais
Ma jolie, mon amie,
Faire éclore par brassées
Cette multicolore orgie ;

Vis de ton sein dansant aria
Vois le miroir qui t’attend toi
Et qui de ton seul « oui » surgira !


H. Seposa