samedi 20 septembre 2014

Aux âmes lunaires

Aux âmes lunaires

Aux grandes illusions d'un passé brillant,
D'un avenir clinquant,
Aux grandes phrases lumineuses et creuses,
A vos images dorées, vos armoires ornées,
A vos corps délaissés, vos esprits troublés,
A vous naufragés de la première Sirène
Sera présentée Sophia fille d'aubaine
Sans rouge, ni blanc, ni bleu,
 Sera livré le miroir de ces âmes translucides qui savent être ce qu'elles sont
Sans regarder derrière, ni courir devant.

A vos histoires de potentiels
 Au grand gâchis du ciel!
A vos mémoires tourmentées,
 Vos désirs d'immensité,
A toutes vos déchirures dorées,
Je n'ai et je n'aurai jamais
 Qu'une âme baignée de simplicité,
S'il y avait à opposer.

Je pleure la rencontre avortée avant que d'être née
  De vos âmes écartelées :
 Fossés d'immortalités.
N'ayez plus peur des yeux!
Par pitié pour vous-mêmes,
Ne soyez que vous-mêmes,
Vous n'êtes pas des dieux !

H. Seposa


magritte hommes et lunes

 Hommes et lunes – René Magritte